Décombres

Publié: 11 septembre 2011 dans Journal

Jour 19  18:41

J’ai marché presque sans m’arrêter et je suis arrivé au point de destination du B.I.P il y a environ quarante minutes. Il n’y a eu aucune présence hostile pendant cette journée mais je sentais une solitude vraiment pesante, cette forêt est comme morte.

Voilà une prise d’image du site où je suis arrivé :

Cette maisonnette en pleine forêt a été incendiée récemment. En entrant dans les décombres, le bracelet s’est mis à émettre un petit signal, un peu semblable à ses mises à jours automatiques dans l’abri, mais j’ignore quelle nouvelle fonctionnalité est accessible pour le moment.

La fouille des lieux ne m’a pas donné beaucoup d’indices sur ses anciens occupants, il y a bien une radio mais elle est grillée. Il y a aussi un  bout de carte déchiré vraiment peu exploitable que j’ai retrouvé sur un mur, le morceau illustre la forêt et une flèche rouge d’un feutre pointe vers le nord avec une annotation « Escorte Point d’insertion Alpha ». Une autre flèche pointe vers l’ouest mais le reste de la carte est brûlé.

Je vais m’installer ici pour cette nuit en espérant ne pas être dérangé par un autre loup ou pire encore, il faut espérer que le BIP en dévoile un peu plus…car je ne comprends pas vraiment pourquoi il a indiqué cet endroit. Le commentaire laissé sur le bout de carte brûlé fait penser à un langage militaire, est-ce aussi des hommes de la F.A.U.N.E comme dans l’abri ? Le B.I.P pourrait-il être lié à opération militaire…? Ce qui voudrait dire que…

Publicités

Un phénomène étrange

Publié: 1 août 2011 dans Journal

Jour 19  08:54:12

La nuit s’est passée sans histoire même si j’ai eu du mal à trouver le sommeil. Le niveau zéro m’a offert une sécurité que je risque de ne pas retrouver ce soir.

Je note surtout un phénomène particulier qui s’est produit tôt ce matin: les premiers rayons de soleil qui sont apparus n’avaient rien de naturel, la forêt baignait dans une lueur verte…je sais que les levers ou couchers de soleil vert peuvent survenir mais c’est assez rare. Il y a sûrement quelque chose dans l’air qui provoque ce phénomène, la lumière était assez forte et ça a bien duré  un bon quart d’heure. Je serais curieux de voir si ça va se reproduire demain, ou peut être au coucher…quoi que je n’ai rien vu de tel hier soir.

Autre chose, je n’entends aucun bruit d’animaux…si la plupart ont disparu à cause de quelque chose, ça peut expliquer le comportement du loup solitaire que j’ai tué, affamé ou devenu dingue…

J’ai marché quelques kilomètres dans la forêt en direction du point de destination, aucune mauvaise rencontre jusqu’à présent…je continue et je pense pouvoir arriver avant la tombée de la nuit.

Exploration des alentours de l’abri

Publié: 17 juillet 2011 dans Journal

Jour 18 15:32:54

C’est maintenant le milieu de l’après-midi et je suis en train de respirer un air apparemment sain. J’ai retiré le masque vers midi, il fallait que je sois fixé mais la décision n’a pas été facile, il fallait accepter la fatalité : vivre…ou mourir asphyxié par un air pollué de je ne sais quoi.

Heureusement l’air n’est pas empoisonné même si j’ai quand même failli crever…tout s’est bien passé jusqu’à il y a une heure. Les alentours de l’abri constituent une forêt bien dense d’un milieu tempéré, je ne suis ni dans l’alaska ni dans les tropiques mais je n’ai aucune autre indication.

Il y a une heure donc, j’ai été attaqué par un loup, je crois bien oui…il ne pouvait s’agir que d’un loup. Il est venu de nulle part et a bondit sur moi comme un enragé. J’ai pu constater l’efficacité du M-16 que j’ai manié avec une surprenante facilité, peut être un simple réflexe de survie qui ressurgit ou les résultats d’une formation militaire dont je n’ai aucun souvenir. Deux rafales du semi-automatique ont eu raison de la bête dont j’ai pris une photo. L’animal était visiblement affamé, en général les loups se déplacent en meute et ne sont pas enclins à attaquer l’homme comme ça.

Je pense pouvoir atteindre le point de destination indiqué sur le BIP en partant tôt demain, tout en avançant prudemment. Avec des réserves pour une semaine, je ne peux pas m’éterniser près de l’abri, qui est maintenant condamné.

Dehors…et vivant!

Publié: 4 juillet 2011 dans Journal

Jour 18  11:07:52

Tous les systèmes de sécurité des portes se sont affolés ce matin. Hier soir encore, il m’était impossible d’accéder au niveau zéro et j’ai bien cru que j’allais crever.

Il a fallu que les générateurs soient dans le rouge pour déclencher un mécanisme débloquant l’accès à la surface. J’étais heureusement prêt et j’ai pu emmener avec moi l’essentiel. Le niveau zéro est en fait un vaste tunnel qui aboutit à un bunker avec une porte blindée. Ne sachant pas ce qui m’attendait à l’extérieur, j’ai pris un de ces masques qui était accroché dans la pièce de réveil.

Je suis entré en contact avec la surface à 8h05m03s…mon coeur battait si fort que j’ai cru faire un arrêt cardiaque. Le bunker donne sur une forêt, au milieu de nulle part. J’ai exploré timidement les alentours mais il n’y a aucune trace d’habitation ou de vie. Le B.I.P n’a encore dessiné aucune carte de la surface mais il affiche un point bleu à une distance de 12 km au nord avec des coordonnées bien précises.

Ce soir, je vais dormir au niveau zéro, je ne vais pas prendre le risque de me retrouver sous-terre avec un système informatique défaillant qui risque de m’enfermer pour de bon. Ah…je n’ai malheureusement pas trouvé la formule pour entrer dans la pièce du niveau -1 (qui est bien restée fermée contrairement à toutes les autres). Je me suis dispersé en essayant en parallèle d’avoir un contact radio, tout cela n’a rien donné. Bref, je ne suis pas très avancé sur les dangers qui peuvent régner à l’extérieur et je n’ai plus l’abri pour me protéger. Seul ce point bleu, semblant indiquer une destination, est ma seule piste.

Je suis armé, ravitaillé et j’ai de quoi me soigner en cas de mésaventure…c’est le moment d’explorer et comprendre enfin ce qui arrive.

Le confinement a perturbé Alam, qui a décidé de rester le plus longtemps possible dans l’abri.  (-5%)

Alam n’a trouvé aucun signal à la radio et n’a pas résolu la combinaison de formules (-5%)

L’intégrité mentale d’Alam est désormais de 90 %

Le temps presse…

Publié: 30 juin 2011 dans Journal

Jour 15  15:16:06

… et bientôt il faudra que je sorte d’ici.

Mon équipement est prêt et j’ai une trouille monstrueuse à l’idée de mettre le nez dehors. Pour éviter de penser à ce qui va m’arriver, je mets toute mon énergie sur les indices laissés au laboratoire.

J’aurais peut être dû insister plus sur le balayage radio, il est possible qu’un message d’urgence passe à un jour fixe en semaine et qu’il ne soit pas en continu…je ne le saurai sans doute jamais.

Les notes du laboratoire sont remplies de formules qui me paraissaient complètement incompréhensibles au départ. Toutefois, j’ai le sentiment de toucher du doigt quelque chose qui relie l’étude d’une bactérie au fameux « rocher de mars » évoqué. Si les formules ne disent rien sur l’effet de la bactérie, elles lui donnent une nature visiblement extraterrestre, la combinaison permet d’arriver à un ensemble de lettres et de chiffres.

Peut-être que la solitude ici me fait imaginer des choses, mais…je crois que ce « Glenn » a volontairement laissé ses notes pour que je les découvre. Le pass doit correspondre au code à entrer dans la pièce du niveau -1…qui est peut-être lié aux résultats de formules.

Dois-je essayer de trouver le pass en me replongeant dans les calculs ou dois-je retourner me concentrer sur la radio? Je maudis en cet instant la solitude…

Alam fait appel à son intuition

Psychotropes et autres formules

Publié: 27 juin 2011 dans Journal

Jour 12  01:07:47

Une semaine avant le grand voyage. J’ai profité de ces derniers jours pour faire des recherches, sur l’extérieur et sur moi même.

Commençons par ce que j’ai trouvé sur ma perte de mémoire : la bonne nouvelle est que la fouille de l’unité médicale et du laboratoire m’ont réactivé une partie de mon « savoir faire ». Les produits et médicaments ne m’ont pas parus hétéroclites et je n’avais pas à lire la posologie pour comprendre leurs effets. Je peux raisonnablement en déduire que j’ai des compétences en recherche et dans le domaine médical, j’étais peut être Médecin ou Professeur.

J’ai constaté que plusieurs boîtes de benzodiazépine étaient ouvertes dans l’une des armoires de l’unité médicale. « Ils » ont dû m’en administrer une forte dose afin que cela agisse sur la mémoire à long terme. Fort heureusement, cela n’a pas agi sur la mémoire sémantique sinon je ne pourrais pas écrire via le B.I.P, seule la mémoire épisodique est touchée ce qui signifie que ce n’est pas irréversible.  J’aimerais seulement comprendre pourquoi on a voulu que je sois amnésique lors de mon réveil.

Ensuite, le monde extérieur…le laboratoire a été soigneusement nettoyé avant le départ des habitants de l’abri, mais j’ai trouvé un extrait de rapport de recherche intitulé « Alba Veridis ». Il s’agit sans doute d’un brouillon fait de notes non définitives.  Les travaux portent sur une bactérie, si j’interprète correctement les notes…il n’y a pas plus de détail, il n’y a que des formules et une date : 1996.

Oh et il y a cette phrase un peu étrange notée en bas d’une page : « le pass pour le tube, c’est le rocher de Mars…Ton ami, Glenn »

Armé et paré

Publié: 22 juin 2011 dans Journal

Jour 9  12:17:21

L’abri peut encore me protéger de l’extérieur une dizaine de jours, alors j’ai décidé de ne pas agir de façon précipitée, même si cela m’a effleuré l’esprit.

J’ai bien eu envie d’aller m’emparer d’une arme à feu à l’armurerie et de dézinguer la porte de l’ascenseur pour m’aggriper aux câbles et monter au niveau zéro. Cette idée m’en a donné d’autres plus sages, et je crois que j’ai agi comme il fallait.

A l’armurerie, j’ai pris de quoi me défendre pour ma sortie. Quand une icône s’est ajoutée d’elle même sur le BIP pour recenser ce que je prenais, je n’ai pas été surpris, je m’y attendais même presque. Les armes choisies ont été catégorisées comme « Equipement ». N’y connaissant pas grand chose, j’ai opté pour le fusil M16 et le Beretta…il y avait d’autres armes mais elles ne m’évoquaient rien. Il parait que le M16 était une arme célèbre dans l’armée US lors de la guerre au Vietnam, espérons que je n’ai jamais à vérifier.

J’avais trouvé un paquetage vide dans le dortoir l’autre jour avec la carte magnétique,sans doute l’un des rares objets oubliés lors du départ des habitants de l’abri.J’y ai fourgué plusieurs rations pour tenir au moins une semaine.

Le problème va être l’eau, j’ai pris trois gourdes remplies à ras-bord, que j’aie trouvées dans la réserve, quel climat peut-il y avoir au dessus? Je peux les consommer en une semaine comme en trois heures.

Après ces préparatifs, j’ai par la suite examiné le laboratoire et l’unité médicale. Il y a peut être une piste de ce côté sur la raison de ma présence ici, mais je dois être sûr avant de tirer des conclusions.

BIP –> Mise à jour Onglet Equipement