L’intuition

Publié: 20 juin 2011 dans Journal

Jour 8  ??:??:??

Alam Byron…cet homme de 32 ans s’est éveillé il y a maintenant 8 jours dans un abri souterrain. Seul, il a tenté de comprendre ce qui a pu se passer mais les lieux ne dévoilent que peu d’indices.

La peur de l’extérieur le ronge mais il sait qu’il devra tôt ou tard sortir. La radio n’a rien donné jusqu’à présent, une pièce est toujours inaccessible . La solitude commence à lui peser et ce silence devient assourdissant.

Tiraillé entre l’envie de sortir, trouver des explications au sein de l’abri ou de comprendre ce qui se passe à l’extérieur, il prend quelques instants pour écouter son intuition.

(Choix définitif le 22 juin 19h00)

Publicités

Deux semaines

Publié: 18 juin 2011 dans Journal

Jour 5  00:47:55

…c’est le temps d’autonomie qui me reste avant de devoir impérativement foutre le camp de cet abri. En fouillant plus minutieusement les dortoirs, j’ai trouvé un bloc note ainsi qu’une carte magnétique appartenant au sergent Stan Livingstone de la Force Armée de l’Union des Nations Etatiques (F.A.U.N.E)

La carte donne accès à la salle de maintenance, c’est là que j’ai vu le compteur des générateurs. Elle devrait permettre aussi l’accès au niveau zéro en théorie mais il continue d’être bloqué. Je pense que l’homme qui était en possession de cette carte pouvait circuler presque partout dans le complexe jusqu’à ce qu’un système bloque l’accès à la surface, à un moment donné.

Ce doit être la même procédure d’urgence qui a cessé d’alimenter les ordinateurs. Je note que le pass n’est pas reconnu à la porte blindée de la salle du niveau-1, il doit s’agir d’un endroit restreint à une autre catégorie de personnel.

Les notes du sergent ne sont pas très parlantes sur ce qui a pu arriver. Il parle beaucoup de son amie Anita, qui lui manque et qu’il aimerait rejoindre. Il évoque aussi la crainte que le « projet » soit avorté ou que l’Alba Veridis ne parvienne à percer les murs en béton pour le terrasser.

Je me pose encore plus de questions que depuis le jour de mon éveil et je n’ai aucun regain de mémoire. Les notes confirment qu’il y a une menace au dessus, je ne peux donc raisonnablement sortir, même si je pouvais le faire en contournant les sécurités.
Il reste deux semaines pour trouver une solution, ensuite il faudra absolument que je sois dehors.

Silence radio

Publié: 16 juin 2011 dans Journal

Jour 4  19:22:11

J’ai passé une bonne partie de la journée dans la salle des communications. Malheureusement je ne suis pas assez doué en tant qu’informaticien pour relancer des ordinateurs bloqués en réseaux, le problème est qu’une procédure empêche toute alimentation, ils se mettent en veille mais se coupent aussitôt.

La radio par contre fonctionne même si je ne capte rien de valable, je vais persévérer. Je ne peux pas croire qu’il n’y a plus personne à l’extérieur, il faut que je trouve des explications rapidement car j’ai peur que l’alimentation générale ne se coupe d’un instant à l’autre et je n’ai aucune envie de me retrouver ici coincé dans le noir.

Ah, j’oubliais, une brève visite dans la salle d’armurerie a fini de me convaincre, ce n’est en aucun cas un abri civil…il s’agit soit d’un complexe  scientifique (au vu du labo et de l’unité médicale) soit d’un complexe militaire, ou encore et c’est le plus probable, les deux à la fois. L’abri devait pouvoir contenir une dizaine de personnes, le dortoir est plutôt petit et il n’y a pas de quartiers pour des officiers. Aucun indice à l’heure actuelle ne me permet d’identifier les anciens occupants mais je ne pense pas qu’ils étaient ici depuis très longtemps, je n’ai vu aucun objet personnel. Je penche de plus en plus pour un départ précipité mais je n’explique toujours pas pourquoi ils m’ont laissé derrière.

Exploration de l’abri (suite)

Publié: 15 juin 2011 dans Journal

Jour 3  17:28:38

Depuis ces deux derniers jours, j’ai exploré chaque pièce du niveau -1 et -2, du moins la majorité d’entre elles. Le BIP a répertorié deux pièces protégées par une porte blindée, je ne sais pas comment y entrer pour le moment.

J’ai redouté de nouvelles crises de panique mais je me suis familiarisé avec les lieux. Hier, vers midi, j’ai décidé de monter au  niveau -1. Ce dernier se révèle plus intéressant que celui où je me suis réveillé et il pourrait m’en apprendre d’avantage sur ce qui se passe dehors.
Je note que l’accès au niveau zero est impossible à l’heure actuelle, par l’ascenseur ou par l’escalier de la pièce centrale : un pass est apparemment nécessaire.

Quand bien même je voudrais monter à la surface, je dispose à l’heure actuelle que trop peu d’informations sur l’environnement extérieur. Les dangers peuvent être nombreux : radiations, absence d’oxygène, inondation…

J’ai décidé d’en savoir un peu plus avant de m’aventurer dehors. J’avoue qu’au delà de l’angoisse et du spectre de la panique, j’ai des difficultés à mettre un ordre de priorités  dans les activités de ma « survie ».

Bon, j’ai de la nourriture et de l’eau qui peuvent me faire tenir plusieurs semaines. Il y a des douches, des sanitaires, de quoi dormir et se soigner…bref plus que le minimum vital.
Les circuits d’eau, d’air et d’électricité fonctionnent mais je manque d’information sur leur durée d’autonomie.

Après un large tour d’horizon des lieux, la salle des communications devrait pouvoir m’offrir la possibilité d’en apprendre plus. Je n’ai pas encore vraiment insisté mais les ordinateurs ne semblent pas alimentés, il s’agit sans doute d’une mesure pour préserver l’énergie du supposé générateur qui alimente le complexe.
Il y a aussi une station radio, j’ai basculé en ondes courtes car le reste n’a rien donné, c’est pour le moment peu concluant. Je tâcherai de mettre un extrait de ce que je capte dans les données du BIP, dès que possible.

Ce soir, je vais me détendre…l’endroit est très sûr pour ne pas rester en alerte et pouvoir se relâcher. De toute façon, j’en ai vraiment besoin et la salle de repos est très confortable.

Bip : Carte Abri niv -1 mise à jour dans « Données –> Cartes »

Exploration de l’abri

Publié: 13 juin 2011 dans Journal

Jour 2  21:41:26

Voilà plus de 24 heures que j’ai repris conscience. Ce matin la lourde porte en acier s’est ouverte d’elle même comme je l’ai noté.
Je me suis risqué à explorer l’endroit et je confirme que ce lieu a tout d’un abri souterrain de survie. Pour tout dire, j’espérais trouver d’autres personnes …mais il n’y a absolument pas âme qui vive.
Le B.I.P, enfin le Bracelet Interface Personnalisé (c’est comme ça que je vais l’appeler), a rajouté de lui même une nouvelle option appelée « Données » et « Cartes ». Ce truc m’a carrément dressé une carte dès que j’entrais dans une nouvelle pièce, il me restait simplement à y ajouter quelques annotations. Soit cet engin est vraiment sophistiqué, soit il est commandé à distance par un plaisantin qui me joue une mauvaise blague en jouant les scientifiques férus d’expériences nouvelles sur l’homme.

L’abri est visiblement construit sur plusieurs niveaux et je me trouve au -2. Par chance, c’est à ce même niveau que se trouve le réfectoire (désert), la cuisine (vide) et la réserve où y sont stockés les vivres. Tout laisse penser que l’abri a été quitté précipitamment, heureusement j’ai pu me ravitailler avec quelques denrées alimentaires et même des produits frais! Ah oui…je reviendrai en détail sur les autres pièces mais je signale qu’il existe une unité médicale, on ne sait jamais.

Pour le reste, j’ignore ce qui se passe au dessus et tout à l’heure, je me suis retrouvé bêtement en face de l’ascenseur pouvant accéder aux niveaux supérieurs, la logique aurait voulu que j’aille explorer sans attendre le reste de l’abri mais j’ai été pris d’une crise de panique inexpliquée. Je tenterai sans doute demain mais je dois avouer qu’au fond de moi j’ai peur de savoir ce qui se passe vraiment…

Un léger mieux

Publié: 13 juin 2011 dans Journal

Jour 2  13:14:57

De bonnes nouvelles depuis ce matin, j’ai été réveillé par un bruit sourd provenant de la porte en acier. Un mécanisme ou plutôt un système électronique a été enclenché et elle s’est ouverte ! J’ignore bien sûr qui ou qu’est-ce qui a pu provoquer l’ouverture, mais ce n’est pas la priorité.

Une nouvelle option d’interface « Fiches ID »  est apparue, j’analyserai ça plus tard mais elle pourrait s’avérer intéressante.
Enfin, mon mal de crâne a disparu presque entièrement.

J’explore prudemment en ce moment les environs à proximité de la pièce où je « dormais », je ferai un rapport détaillé plus tard en espérant avoir trouvé d’abord un peu à manger.

La pièce de l’éveil

Publié: 12 juin 2011 dans Journal

Jour 1  23:07:02

Il est 23h00 passé et j’ai toujours ce foutu mal de crâne, heureusement moins intense. J’ai réussi à savoir l’heure grâce au bracelet : deux icônes sont apparues sans aucune raison il y a une heure environ…comme si la chose avait été programmée pour se réactiver par étape.
L’autre icône permet apparemment de prendre des photos grâce au bracelet. J’ai effectué plusieurs essais mais la qualité est étrangement déplorable. C’est peut être le fait de perturbations électro-magnétiques ou autres parasites propres à ce lieu.

Je peux faire des sauvegardes, je vais garder une photo représentant la pièce où je me trouve et la joindre à cet écrit pour illustrer mes propos…après ce qui m’est arrivé, je redoute de nouvelles pertes de mémoires.
J’espère pouvoir trouver une solution pour sortir rapidement de cet espace clos, la porte en acier ne veut rien savoir, elle ne bouge pas d’un pouce. J’ai crié pour manifester ma présence mais il règne ici un silence de mort, entrecoupé par les échos lointain du système d’aération.
Il y a des combinaisons anti-radiations accrochées sur un mur ainsi que des masques, j’ai l’impression de me trouver dans un abri anti-atomique…bon sang, si je pouvais seulement me rappeler!
La fatigue et la faim commencent à se faire sentir. Pour la nourriture, je vais m’en passer, par contre il y a un lavabo près du lit, je crève de soif,  j’espère qu’elle est potable.
Il faut que je réfléchisse et que j’essaye de regrouper mes idées, je réécrirai plus tard en espérant avoir une solution pour sortir d’ici.